Retraites : Un tabou qui tombe !

Jusqu’à aujourd’hui les pensions du privé étaient montrées du doigt par nos amis fonctionnaires qui nous disaient avantagés par de meilleures pensions car entre-autres nos primes éventuelles rentraient dans le calcul de notre retraites.

Qu’en est-il réellement ? Il semblerait qu’une étude récente de la DREES démontre le contraire et qu’un écart de 44% sur les niveaux de pensions touchées fin 2016 soit constaté en faveur des retraités fonctionnaires ayant effectué une carrière complète et ayant cotisé uniquement à la fonction publique d’État. 

L’écart n’est pas moindre car il serait de presque 1.000€ ! Ils percevraient  une pension moyenne de 2.572€ contre 1.784€ pour les salariés du régime général.

Lire l’article complet en suivant ce lien Cliquez sur le lien Les-retraites-des-fonctionnaires-presque-2-fois-plus-élevées-que-celles-du-privé

USAGE DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE, TABAGISME

Etude sur la cigarette électronique et le tabagisme – Santé Publique France

Voici une étude publiée par Santé Publique France concernant la cigarette électronique et le tabagisme. Côté impact sur l’arrêt du tabagisme, elle estime à 700 000 personnes environ qui pensent que vapoter les a aidées à arrêter de fumer.

Autre indication, la communauté scientifique s’accorde pour dire que les émissions d’e‑cigarette sont moins nocives que la fumée issue de la combustion du tabac, Il n’en demeure pas moins que le vapotage n’est pas sans risque et que les effets à long terme sur la santé sont encore mal connus.

En savoir+, cliquez sur le lien ci-dessous !

Cliquez sur le lien USAGE DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE, TABAGISME ET OPINIONS DES 18-75 ANS

CGP – KIOSQUE N° 50

La revue KIOSQUE N°50 est disponible en version dématérialisée uniquement, le support papier ayant été abandonné. Pour rappel, tous les adhérents ayant communiqué auprès de l’organisme leur adresse E-mail reçoivent lors de l’édition de la revue un message comportant le lien direct pour accéder à celle-ci. Elle est également disponible via le site Votre protection sociale.fr

Retraite Maintien de Droits : + 0,8 % au 1er juillet 2019

A compter du 1er juillet 2019 :

  • Les pensions  du régime de maintien de droits sont revalorisées de 0,8 % suite à la prise de décision en Conseil d’administration du 5 avril de la CGP.
  • Les pensions du régime supplémentaire n’évoluent pas, la situation des taux bas (voir négatifs) sur les marchés financiers ne permettant pas de dégager un rendement suffisant de ce jeune portefeuille. Situation qui risque de perdurer à court terme !
 

BPCE – Suppressions de postes programmés

Après avoir lancé dès 2017 de larges plans de restructuration visant la banque de détail, c’est désormais la banque de financement qui voit se profiler des baisses d’effectifs.

En savoir plus sur https://www.cbanque.com/banque/actualites/,

Le groupe qui rassemble les réseaux Banque Populaire et Caisse d’Epargne, va même bien au-delà. Son objectif affiché début 2017 était de supprimer 400 agences et quelque 4 000 emplois d’ici 2020 en ne remplaçant pas un départ sur trois. Pour ce faire, le groupe compte notamment sur les récentes fusions des caisses régionales et les synergies potentielles. En atteste la création à l’été 2018 de la Caisse d’Epargne Grand Est Europe – née du rapprochement de la caisse d’Alsace et Lorraine Champagne-Ardenne – qui a annoncé fin janvier dernier réduire ses effectifs de 550 postes.

LE TIERS PAYANT !

La FNMF à l’aide de cette vidéo et de quelques infographies explique de façon didactique la simplicité du dispositif côté patients et médecins, tous bénéfices pour le patient et le médecin et tente d’apporter des réponses aux freins, de mettre les cibles patients/médecins en situation pour faciliter la compréhension et l’identification, apporter de l’humain aux discours techniques et politiques.

Le but, amener les adhérents et les patients à inciter leurs professionnels de santé à pratiquer le tiers payant complémentaire, voir l’argumentaire Cliquez sur le lientiers-payant ICI et l’infographie Cliquez sur le lienICI.

QU’EST-CE QU’UN BON MOT DE PASSE ?

En matière de sécurité numérique, le mot de passe est bien souvent responsable de part sa faible qualité du piratage de votre ordinateur et cela peut déboucher pour vous sur des événements graves.

La première porte d’entrée dans votre intimité est bien souvent votre messagerie, certains d’entre-vous en on d’ailleurs fait l’amère expérience, et c’est peut-être à ce niveau qu’il convient d’utiliser un mot de passe très sophistiqué !

Sur le site du service public, un article vous prodigue quelques conseils, dont ceux-ci :

  • Changez les mots de passe par défaut des différents services auxquels vous accédez : ils sont souvent connus des cybercriminels. Il est important de les remplacer au plus vite par vos propres mots de passe ;
  • Choisissez un mot de passe particulièrement robuste pour votre messagerie : c’est un des mots de passe les plus importants à protéger. En effet, votre adresse de messagerie est généralement associée à beaucoup de vos comptes en ligne. Elle permet notamment de recevoir les liens de réinitialisation des mots de passe de vos autres comptes. Un cybercriminel qui réussirait à pirater votre messagerie pourrait facilement utiliser la fonction « mot de passe oublié » des différents services auxquels vous pouvez accéder tel que votre compte bancaire pour en prendre le contrôle.

Voir l’article en entier :   

Pensions de retraite : + 0,3 % au 1er janvier 2019

A compter du 1er janvier 2019 :

  • Les pensions de vieillesse du régime général sont revalorisées de 0,3 % 
  • Les pensions dont la date d’effet est fixée à compter du 1er janvier 2019, le montant minimum de retraite (minimum contributif) est égal à 7 638,78 € par an, (636,56 € mois).
  • Le montant du minimum de la pension de réversion est porté à 3 444,02 € par an (287 € mois).
  • Le montant de l’allocation veuvage passe à 616,65 € par mois.

Concernant l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), la revalorisation au 1er janvier 2019, porte son montant à :

  • 868,20 € par mois pour une personne seule ;
  • 1 347,88 € par mois pour un couple marié.

Version officielle sur www.service-public.fr

CE QU’IL FAUT SAVOIR !

Jardins privés : utiliser des pesticides chimiques est désormais interdit

Publié le 24 janvier 2019 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

Illustration 1Crédits : © Mellow10 – Adobe Stock.com

Illustration 1

Herbicides, fongicides, anti-limaces… Vous avez un jardin et vous pensez déjà aux travaux du printemps ?
Savez-vous que, depuis le 1er janvier 2019, vous ne pouvez plus acheter, utiliser et stocker chez vous des pesticides chimiques que cela soit pour jardiner ou désherber ?

Les pesticides de biocontrôle, à faible risque ou utilisables en agriculture biologique restent néanmoins autorisés.

Plus d’information Cliquez sur le lienICI : www.service-public.fr

Windows 7 fin annoncée !

En effet, la fin de support pour Windows 7 est officiellement prévue pour le 14 janvier 2020, mais Microsoft continuera tout de même à assurer ce support aux clients qui paieront pour une extension (et les tarifs devraient augmenter tous les ans). Cette offre, baptisée « Extended Security Updates », prendra néanmoins fin en 2023.

En clair, dès l’arrêt des mises à jour de sécurité, votre système s’en trouvera fragilisé en terme de sécurité et plus le temps passera, plus vous aurez de chance de vous faire pirater sans avoir beaucoup de possibilité de parade ! Pour mémoire, un tiers des systèmes installés le sont encore avec Windows 7 et 40% le sont avec Windows 10.

Vous avez donc un an pour changer de système d’exploitation, sauf à payer tous les ans pour l’extension de support payant proposé par la firme de Redmond, pour ne pas s’exposer aux risques liés à l’utilisation d’un OS qui n’a plus de mises à jour de sécurité.

Un conseil, optez pour Windows 10 rapidement, la bascule est encore gratuite et cette option se proroge régulièrement mais pour combien de temps encore ? L’opération s’effectue automatiquement, vous avez juste à surveiller son déroulement et à répondre à quelques questions. Prenez néanmoins la précaution de sauvegarder tous vos documents avant de vous lancer dans cette mise à jour.

Voir Cliquez sur le lienhttps://www.zdnet.fr/actualites/windows-10-l-astuce-pour-migrer-gratuitement-est-prolongee-jusqu-au-16-janvier-39862402.htm

DMP ! Le Dossier Médical Partagé

Proposé Par l’Assurance maladie qui l’a testé dans quelques régions pilotes, le DMP est accessible depuis octobre 2018 à l’ensemble des assurés sociaux.

Il n’est bien sur pas obligatoire, il est gratuit et la confidentialité est assurée par les systèmes de sécurité de l’Assurance maladie qui ont fait leurs preuves.

En réalité, ni l’assurance maladie, ni les complémentaires santé n’ont accès au DMP. Seul l’assuré lui-même et les professionnels de santé y ont accès. Cela leur permet d’échanger et de partager les informations utiles à la coordination de l’ensemble des acteurs prenant en charge le patient.

Côté patient et si les professionnels de santé jouent le jeu, cela évitera de repasser à de nombreuses reprises des examens et/ou analyses dont un seul aurait suffi. Cela permettra aussi d’assurer la coordination, la qualité et la continuité des soins, ce carnet de santé numérique centralisant toutes vos données telles qu’antécédents médicaux, traitements, allergies éventuelles, comptes-rendus d’hospitalisation et de consultation, résultats d’examens, d’analyses, vaccinations, ….

Voila qui vous évitera de refaire x fois l’historique de vos problèmes de santé avec les oublis inévitables et le côté interprétation personnelle qui nuit bien souvent à la clarté des problèmes. Le professionnel de santé aura sous les yeux le compte-rendu technique, global, dont il a besoin.

Tant qu’on est en bonne santé relative, on n’y pense pas mais avec l’âge je crois que cet outil devient vite indispensable. Juste une petite question à se poser ! à quand remonte votre dernière vaccination anti-tétanos ? toujours valable (en gros c’est 10 ans) ? réponse précise guère possible.

En novembre dernier, la Ministre de la santé a organisé une conférence de presse pour le lancement du DMP, suivi d’une campagne de communication média, depuis ….

Fin 2018, près de 2 000 000 de personnes disposaient d’un DMP dans l’hexagone. Chaque assuré social disposant d’un compte Ameli à reçu un mail l’engageant à ouvrir son DMP directement sur le site. Mais cela peut se faire directement à l’accueil des caisses primaires (CPAM) locales, sur internet via le site www.dmp.fr, depuis l’application mobile et encore chez votre pharmacien.

Décret modifiant la participation forfaitaire sur les actes lourds

Suite aux décisions actées lors de la présentation du PLFSS (Projet de Loi de Finance de la Sécurité Sociale) 2019, le décret modifiant la participation forfaitaire sur les actes lourds de 18 à 24 euros à partir du 1er janvier 2019 est paru au journal officiel du 28 décembre 2018.

Quelques voix se sont élevées  à l’encontre de ce nouveau transfert de charges vers les assurés sociaux et leurs régimes de couverture complémentaire (France-Assos-Santé, la FNMF, la FNATH).

Cette augmentation a un coût estimé à 40 millions d’euros à la charge des assurés et de leurs complémentaires santé.

Le décret

Le décret publié au Journal officiel du 28 décembre 2018 revalorise, à compter du 1er janvier 2019, de 18 à 24 euros le montant de la participation de l’assuré pour les actes affectés d’un coefficient égal ou supérieur à 60 ou dont le tarif est égal ou supérieur à 120 euros.

Plus positivement, le décret précise les conditions dans lesquelles la participation des assurés est supprimée pour les frais relatifs à la consultation unique de prévention des cancers du sein et du col de l’utérus aux 25 ans de l’assurée, aux honoraires de dispensation en lien avec une ordonnance prescrivant des médicaments particulièrement coûteux et irremplaçables, ainsi qu’aux examens de santé obligatoires de l’enfant prévus par l’article L. 2132-2 du code de la santé publique. Ces frais sont ainsi intégralement pris en charge par l’assurance maladie.

Départ retraite en 2018 !

Vous êtes devenu retraité en 2018 et à ce titre vous devrez déclarer les rémunérations que vous avez perçues en tant que salarié en 2018, de même que vos pensions de retraite consécutives à la liquidation de vos droits et versées cette même année.

Ces derniers ne donneront pas lieu à perception de l’impôt sur le revenu. Vous devrez les déclarer dans les conditions habituelles en mai 2019, mais l’impôt théorique correspondant sera couvert par le Crédit d’Impôt Modernisation du Recouvrement (CIMR).

Ce crédit ne couvre pas les indemnités de départ ou tout autre revenu considéré comme exceptionnel.

A partir du 1er Janvier 2019, vos organismes de retraite procèderont à une retenue au profit des impôts lors du versement de vos pensions. Son taux a été calculé en fonction de vos revenus déclarés (ceux de l’année 2017) et de l’impôt lié.

A partir du 1er Janvier 2019, vous pouvez demander la modulation de ce taux si vos revenus de 2017 étaient plus élevés que ceux de 2018, de même que ceux prévus en 2019.

Concertation nationale Grand âge et autonomie

PRENEZ LA PAROLE :

Au moment de l’élaboration d’une vaste réforme sur le grand âge et l’autonomie, vous avez la possibilité entre le 1er octobre et le 1er décembre de vous exprimer et répondre librement à la question « Comment mieux prendre soin de nos aînés » ? Venez voter et proposer vos idées !

Depuis le 1er octobre, a commencé le débat et la concertation sur le « Grand âge et l’autonomie ». La Ministre des Solidarités et de la Santé a indiqué que cette concertation devrait aboutir, à la fin du 1er trimestre 2019, à la remise de propositions au gouvernement.

Des ateliers, des forums régionaux et des groupes d’expression seront au cœur de la concertation avec l’ensemble des acteurs du Grand Age.

Une concertation citoyenne est également lancée : Comment mieux prendre en charge nos aînés ? Chaque citoyen peut se prononcer sur des propositions faites par d’autres et proposer à son tour ses propres idées.

Pour participer, c’est ici : Grande-consultation-aines

L’arrivée du nouveau site national

La F.N.R.C.E : fédération nationale des retraités caisse d’épargne est heureuse de vous faire part de la ” Renaissance” de son site national.

Si, parmi vous, certains trouvent que la gestation fut longue, ils doivent savoir que cet important travail de refonte a reposé, exclusivement, sur les épaules d’un seul homme: notre ami Claude SAUSSET, auquel je tiens à rendre hommage, publiquement, et à remercier en votre nom.

Il a consacré beaucoup de son énergie et de son temps, a nous doter d’un outil moderne de communication, qui je l’espère donnera satisfaction au plus grand nombre. Il viendra en complément des autres publications que vous connaissez déjà sous une autre forme.  Je pense notamment à notre revue papier: Infos retraités, mais aussi à des publications externes comme la lettre de l’UFRB ou CFR Echos.
 
Par ailleurs, l’existence d’un blog et d’une Newsletter, constitue un plus appréciable en terme de “réactivité” de l’information.

Je vous souhaite donc une bonne découverte de ce nouveau site et vous remercie de le faire connaître à nos adhérents et futurs adhérents.

Le président national: Michel PAGEAULT.